Expert Pro - Technologie ADH - Analog Digital Hybrid

Le meilleur des deux mondes

Inventée par Devialet, l’ADH Intelligence est la première technologie d’amplification hybride qui associe le raffinement de l’amplification Analogique (ou Classe A) avec la puissance et la compacité de l’amplification Numérique (ou Classe D). Les deux types d’amplification fonctionnent en parallèle, pour des performances décuplées.

L’ADH offre une synthèse moderne et élégante aux très nombreuses contraintes liées à l’amplification audio.

Cette technologie est le fruit de nombreux travaux visant, entre autres, à s'affranchir des faibles performances énergétiques des amplificateurs analogiques, encore massivement adoptés dans l’industrie du « high-end » mais délaissés depuis longtemps dans l’audio professionnel, le « car audio » ou encore l’audio nomade (smartphones, ordinateurs portables, tablettes...).

La première technologie d’amplification hybride qui associe le raffinement de l’amplification Analogique (ou Classe A) avec la puissance et la compacité de l’amplification Numérique (ou Classe D)

Les hautes performances audio des amplificateurs analogiques s’obtiennent au détriment d’une dissipation énergétique, souvent excessive. Le fonctionnement de l’ADH suit le même principe que la direction assistée d’une voiture, en conservant la fonction de générateur de tension par un amplificateur analogique (pour bénéficier de leurs excellentes performances audio) mais en confiant la fonction de générateur de courant, et donc de puissance pour la charge, à un amplificateur doté d’un rendement énergétique drastiquement supérieur, en l’occurence deux amplificateurs numériques.

Grâce à cette hybridation, l’amplificateur analogique impose la tension de sortie à la charge, sans pour autant fournir le courant associé. Il conserve donc les mêmes performances à vide comme en charge. Ceci est absolument unique.

  • Rapport signal bruit en dual mono

    133dB*

  • Distorsion Harmonique (THD) en dual mono

    0.00025%*

  • Distorsion Thermique

    Inexistante

Dans l’amplificateur analogique, aucun composant passif n’est présent sur le trajet du signal audio. Les composants actifs traversés par le signal audio n’offrent aucune possibilité de stockage de charge. De surcroît, l’amplificateur analogique fonctionne à puissance dissipée constante. Il est donc insensible à l’évolution du message musical, à son présent comme son passé. Il n’y a aucun temps de chauffe et la distorsion thermique est de facto inexistante.

L’amplificateur analogique est ultra rapide : sa bande passante naturelle est étendue du continu jusqu’à 5 MHz, assurant une reproduction parfaite des transitoires et un déphasage nul dans la bande audio. La bande passante réelle est alors celle du contenu audio en cours de lecture : 22,050 kHz pour un fichier échantillonné à 44.100 kHz, 48,000 kHz pour un fichier échantillonné à 96,000 kHz etc…

La plage dynamique de l’amplificateur analogique est très étendue. Il est en effet capable de fournir de niveaux de tension atteignant 120V tout en maintenant un bruit de fond résiduel extrêmement bas, inaudible. Aucun souffle dans les enceintes, peu importe le niveau sonore.

L’amplificateur numérique repose sur une conception innovante multi-phases et multi-niveaux fonctionnant à 1.6 MHz. 4 phases sur 5 niveaux sont à l’oeuvre par canal. 8 phases et 25 niveaux en mode ponté. La transmission de puissance, pilotée par microprocesseur, est obtenue sans latence et à sa plus juste valeur. L’amplificateur numérique est dépourvu de condensateur de sortie. Son rendement énergétique effectif atteint 90% et la densité de puissance atteinte est très élevée. Il permet dès lors la réalisation de tranches d’amplification particulièrement puissantes dans un encombrement restreint.

Les bénéfices de l’hybridation sont très nombreux. L’impédance de sortie est constante et inférieure au milliohm sur l’ensemble de la bande audio. Le facteur d’amortissement résultant assure une parfaite maîtrise de n’importe quelle enceinte du marché. Les performances audio obtenues sont exceptionnelles et ce, sans tri ni appairage de composant. Les performances sont reproductibles d’un appareil à l’autre, durables et garanties par conception.

Le pilotage par microprocesseur de chaque canal d’amplification assure en prime leur constante autocalibration ainsi qu’une protection exhaustive contre l’ensemble des aléas suivants : surtensions, surintensités, surpuissances, événements thermiques.