• Bill Evans Trio Laque
  • Bill Evans Trio Laque
  • Bill Evans Trio Laque
  • Bill Evans Trio
  • Bill Evans Trio
  • Bill Evans Trio
  • Bill Evans Trio
  • Bill Evans Trio Laque
  • Bill Evans Trio Laque
  • Bill Evans Trio Laque

Bill Evans Trio Laque

Live at Hilversum - 1968

90 €

Collection de prestige limitée à 900 exemplaires.

Stock disponible - - Délai de livraison : 5 jours ouvrés

Voir toutes les caractéristiques
5 000 €

Sur demande

Nous contacter

L'histoire

Qui était l’homme qui s’était glissé discrètement dans le petit studio Hilversum de VARA le 22 juin 1968 ? Il avait la silhouette élancée d’Yves Saint Laurent et la même envie de ne pas se faire remarquer. Il s’agissait de Bill Evans. Dans son sillage, tout sourire, le batteur Jack DeJohnette et le bassiste portoricain Eddie Gomez, son compagnon de tournée pendant de nombreuses années. Un mois auparavant, ils avaient remporté un Grammy à Montreux, une consécration pour Bill Evans et une confirmation qu’il était à l’apogée de son art.

Aucun excès, pas la moindre touche de vulgarité. Profond, émotionnel, élégant.

Après une première cigarette, un premier solo : une balade sur "You’re Gonna Hear from Me". Immédiatement, le jeu fascinant entre Eddie et Bill commence alors qu’ils forment l’épine dorsale de la mélodie, puis la laissent couler comme s’ils ne pouvaient plus la contrôler. Bill, explorateur solitaire, a imposé cette technique du trio en s’appuyant sur la liberté de chacun des musiciens. Mais c’était plus qu’une liberté présumée, car Bill savait, déjà bien avant, le chemin que suivrait cette aventure, ses tours et détours, et sa conclusion.

Les accords joués par sa main gauche forment la base, comme il l'a démontré de façon spectaculaire avec Very Early, l’une de ses compositions qui plonge le public dans un bar enfumé de New York. Ainsi, le ton est donné : aucun excès, pas la moindre touche de vulgarité. Profond, émotionnel, élégant.

Les laques

Une écoute éphémère pour des émotions intenses

Vecteur d’émotions absolu, la laque est un objet véritablement fascinant dont seuls quelques artisans maitrisent encore la gravure. Grâce à ses propriétés physiques, il est possible d’y graver tous les détails les plus fins et les textures les plus riches d’un enregistrement. Conçue à partir d’aluminium et revêtue de laque cellulosique, la laque se dégrade au fur et à mesure qu’elle est écoutée en raison de son caractère tendre. 

Tout comme la dégustation d’un grand cru ou l’expérience d’un concert live, l’écoute d’une laque est une chance éphémère qui ne se vit qu’une seule fois.

Peu de personnes dans le monde ont eu la chance d’écouter ce support unique. C'est à Philippe Atienza et Pierre Gerber, tous deux Meilleur Ouvrier de France, que nous avons confié la confection d'un coffret d'exception à partir des plus beaux cuirs.

Contenu du coffret

  • 2 laques

  • Histoire The Lost Recordings et du concert

  • Manuel d’utilisation des laques

  • Double album vinyle + carte de téléchargement permettant d’obtenir les fichiers numériques

  • Fichiers numériques Hi-Res 24 bits Studio Masters 176.4 KHz disponibles sur demande

Caractéristiques

Exemplaires
Seuls 30 exemplaires de cet album ont été réalisés et chacun d’entre eux est numéroté.
Taille de la laque
14 pouces
Extérieur du coffret
Cuir de veau
Intérieur du coffret
Suédine
Crédits
Recorded at Hilversum, 22.VI.1968, STEREO 1968 NOS , Remastered © & 2016 FONDAMENTA